Les Fines Louches ont créé leur conserverie locale et végétale afin de proposer des produits locaux, bons pour les papilles, pour la planète et pour la santé ! C’est pourquoi les fruits et légumes, dont les bienfaits sur l’organisme ne sont plus à détailler, sont mis à l’honneur dans nos conserves au sein de recettes entièrement naturelles basées sur des ingrédients issus du terroir d’Occitanie.
Au rayon épicerie sucrée, on opte pour des purées 100 % fruits et côté salé, on allège au maximum la faible teneur en sel naturel de Gruissan. Et bien sûr, on proscrit toujours les additifs !
Pour mieux comprendre les engagements que renferment nos recettes sans sucres ajoutés ou pauvres en sel, découvrez et diffusez cet article sans modération 😉

gamme produits les fines louches conserverie locale et végétale naturelle

Le vrai goût du fruit, sans sucres ajoutés

La recette phare des Fines Louches, c’est la purée de fruits. En aucun cas réservée aux enfants ou aux grands-parents, notre large gamme de « compotes » sans sucres ajoutés fait la fierté et la spécificité de notre conserverie végétale.
Cette préparation de fruits cultivés dans l’Aude, les Pyrénées-Orientales ou le Tarn-et-Garonne est loin des compotes ou des desserts de fruits fabriqués par les industries agroalimentaires. À partir d’une sélection de variétés 100 % locales, nos purées sont confectionnées dans le but de conserver les saveurs naturelles de chaque fruit qui les compose.

Une préparation de fruits authentique

En dégustant une cuillérée de notre Pomme Poire par exemple (55% de pommes, 45 % de poires, et c’est tout !), vous redécouvrez le véritable goût des fruits : celui des pommes et des poires issues de nos vergers d’Occitanie, celui que vous savourez lorsque vous croquez dans une poire William l’automne venu.

Leur texture naturelle est également respectée, à l’image du caractère granulaire de la poire que nous avons souhaité conserver dans notre purée, ou celui tout-à-fait singulier du kiwi que vous reconnaîtrez dans notre recette Pomme Kiwi. Par ailleurs, vous pourrez être surpris(e) par l’onctuosité que révèlent nos purées de fruits d’été appelées « brassés » de fruits tant leur texture est soyeuse 🤩

Enfin, vous distinguez la sucrosité originelle des fruits grâce au fructose qu’ils renferment naturellement, d’autant plus qu’ils sont cueillis à maturité dans les exploitations arboricoles voisines et cuisinés dans la foulée dans notre laboratoire de Narbonne.
C’est ainsi que le brassé Abricot Nectarine a enfermé dans son bocal l’acidité naturelle de l’abricot tandis que la Pêche Fraise s’offre tout en gourmandise et en douceur.

Des alternatives à la compote 100% naturelles

L’ensemble de nos recettes de purées ou de brassés de fruits est sans sucres ajoutés, à la différence de nombreux produits fabriqués par les industriels du secteur. Pour garantir le taux de sucre nécessaire à l’appellation « compote » ou même « compote allégée », ils y ajoutent du sucre ou du sirop de glucose-fructose. Il ne s’agit plus alors de débattre de la préservation des saveurs naturelles du fruit mais de s’interroger sur l’écart qui sépare deux produits a priori identiques…

D’un côté, des fruits frais sélectionnés avec soin, juste cuits et réduits en purée dans une recette visant à préserver toutes leurs caractéristiques naturelles : leurs saveurs, leur taux de fructose originel et leur texture, bref le vrai goût des fruits ! Et de l’autre, une formule contenant des sucres ajoutés, d’autant plus mauvais pour la santé lorsqu’il est sous forme de sirop de glucose-fructose, le tout dans une texture lisse et uniforme…

Alors, non, une purée de fruits des Fines Louches, « c’est PAS de la compote quoi » ! 😜

Manger sain et avec plaisir, c'est possible !

Dégustez notre purée de pommes mono-variétale et nous faisons le pari que vous serez en capacité de distinguer les deux variétés locales que nous avons sélectionnées… Vous identifierez leurs arômes naturels de miel et de vanille pour l’une et de pomme au four légèrement acidulée pour l’autre… Quel plaisir de retrouver cette subtilité de saveurs dans un bocal de fruits dits « transformés » 😋 Et un plaisir non coupable qui plus est !

Effectivement, quelques cuillerées de purée de fruits constituent un encas sain, pratique et rafraîchissant. Parfait pour votre pause de 10h ou 16h ; les fibres du fruit étant ainsi assimilées entre les repas. La texture généreuse de la purée et le plaisir que vous prenez à la savourer participent à l’apparition de la sensation de satiété et vous évitez de vous ruer sur les biscuits sucrés qui vous faisaient tant envie ! Le tout sans avoir à peler votre pomme ou vous coller les doigts avec le jus de la nectarine dans laquelle vous avez sauvagement croqué 😅

En revanche, nous nous devons de vous mettre en garde : vous risquez de devenir accro à votre dose de Pomme Fraise devant votre film du soir !

Autre conseil dégustation : complétez votre purée de fruit avec du fromage blanc et des céréales pour un petit-déjeuner complet par exemple.

Nos conserves de légumes pauvres en sel

Côté salé, notre objectif reste le même : retrouver le goût des légumes, au naturel.

Pour cela, nous réalisons des recettes de gaspachos, nectars de tomate, soupes ou encore brassés de légumes pauvres en sel.
Cet engagement constitue pour nous le meilleur moyen de proposer des recettes saines, qui mettent en valeur les saveurs naturelles des légumes et qui s’adaptent à tous les goûts et les régimes alimentaires !

Nos préparations de légumes allégées en sel

Alors certes, ces recettes « neutres » en assaisonnement peuvent surprendre nos papilles malheureusement habituées à des teneurs en sel élevées, surtout dans le domaine des conserves.

En effet, les boîtes de conserves souvent consommées sont les pâtés ou autres charcuteries, les légumes cuits à l’eau salée ou encore les gammes d’apéritifs type tapenades ou tomates séchées marinées… bref des recettes chargées en sel ! Si dans certaines recettes ou méthodes de fabrication demeure l’héritage des premiers bocaux de nos ancêtres où la conservation se faisait dans le sel, ce n’est pas le cas de l’ensemble des produits appertisés qui garantissent une longue conservation grâce à une stérilisation adaptée.

autoclave pour stérilisation des conserves

Ainsi, nous sommes dorénavant libres de fabriquer et de consommer des conserves pauvres en sel. C’est le choix des Fines Louches qui ajoutent en moyenne seulement 0,2 % de sel naturel de Gruissan à leurs recettes de légumes.

Dégustez nos recettes comme vous les aimez !

Grâce à ce parti pris, nous vous donnons la possibilité de :

  • préserver votre santé en diminuant la quantité de sel que vous ingérez ;
  • savourer pleinement les arômes naturels (et non saturés par le sel) de chaque variété de légumes sélectionnée avec soin pour composer nos recettes ;
  • varier les façons de déguster des soupes ou des purées de légumes « toutes prêtes » 😉

En effet, cet assaisonnement « neutre » vous permet de réaliser différentes recettes à partir d’un même produit et l’accommodant selon vos envies !

Prenons l’exemple de nos purées de légumes d’été appelées « brassés » :

Vous pouvez les déguster « nature » ou avec un soupçon de poivre moulu (et pourquoi pas de fleur de sel), saupoudrés de différentes épices, ou encore agrémentés d’un filet d’huile d’olive ou de vinaigre balsamique… Cela dépend aussi s’ils sont accompagnés d’une tranche de chorizo qui se chargera parfaitement de « relever » le tout, s’ils sont utilisés en condiment avec une viande blanche ou encore seuls, comme une simple purée de légumes, pour compléter vos féculents…
Dans tous les cas, libre à vous de réaliser et tester les assaisonnements qui se marieront au mieux avec votre plat et bien sûr, vos envies 😋

Voici quelques dégustations partagées par nos clients les plus fidèles, en images ci-dessous, et en mots par ici.

De la même façon, vous pouvez déguster notre soupe Butternut Carotte et Pomme de terre au naturel ou y ajouter un nuage de crème de coco, ou encore l’accompagner de croûtons et de fromage fondu…

En bref, tout comme vous préparez – ou du moins agrémentez – les haricots verts ou les pois chiches que vous achetez en conserve, rien ne vous empêche d’en faire de même avec les bocaux des Fines Louches, en tout cas, pas leur assaisonnement imposé !

Le véritable goût des légumes

L’exemple des potages « en brique » fabriqués par l’industrie agro-alimentaire est alarmant. Tandis que nos soupes artisanales contiennent uniquement des légumes, de l’eau et moins de 0,3% de sel naturel de Gruissan (<0,3%), la liste des ingrédients s’allonge du côté des industriels qui affichent généralement plus d’additifs que de variétés de légumes.

Ainsi, si notre soupe Poireau Panais et Pomme de terre peut paraître « fade » face à un célèbre velouté de poireaux en brique, c’est qu’elle ne contient pas une dose importante de sel certes, mais pas non plus d’arômes ! Chez certaines marques, on fait même appel à des exhausteurs de goût pour réduire les quantités de légumes. Nous qui préparons toutes nos recettes « à la main », nous conviendrons qu’il paraît beaucoup plus facile (et économique !) d’ajouter quelques milligrammes d’arômes et d’exhausteur de goût plutôt que de cuisiner des kilos de poireaux ! Troquer des agents de synthèse contre des saveurs naturelles, c’est un choix de producteur et de consommateur, qui a un impact sur nos papilles et notre santé…

soupes poireau panais pomme de terre sans additif

Mais le recours aux additifs va plus loin ! Même des marques portant le label Bio en utilisent dans leurs recettes de soupes de légumes, mais pas seulement…

Des fruits et légumes NATURE et sans complexe !

L’industrie agroalimentaire regorge de solutions chimiques pour uniformiser les goûts et les textures et rendre ses produits toujours plus « beaux » mais malheureusement pas si bons…

La couleur ne fait pas la saveur

Vous l’aurez compris, ce n’est pas le cas des conserves des Fines Louches qui se présentent dans leur plus simple appareil, avec leurs textures et couleurs naturelles ! Nos recettes de purées à base de fraise en sont un parfait exemple : vous n’aurez pas de peine à les différencier des compotes industrielles qui, « grâce » aux antioxydants ou aux colorants, sont d’un rouge éclatant, bien loin de l’aspect naturel de la fraise compotée… En effet, notre regard de consommateur est habitué aux couleurs que nous ont imposées les industriels et pourtant, testez et comparez, vous verrez que le goût est au rendez-vous ! 🙃

Il faut savoir que la couleur d’une conserve évolue au fil du temps, ainsi que sa texture. C’est un phénomène naturel qui n’a aucun impact sur les qualités sanitaires du produit. Si la plupart des fabricants choisissent d’utiliser des agents chimiques pour lutter contre cela, nous avons fait le choix de laisser faire la nature !

À noter : ces évolutions sont d’autant plus rapides et importantes que le bocal est exposé à la lumière et soumis à de forts écarts de température. Même si nos conserves sont testées en laboratoire en étant exposées à une température de 55°C, le meilleur moyen de les stocker demeure à l’abri de la lumière et à température ambiante (ou au réfrigérateur bien sûr si vous souhaitez les déguster fraîches dès leur ouverture).

Osez une texture nature !

En terme de texture, la fabrication de conserves, surtout végétales, est complexe. Effectivement, les fruits et légumes contiennent naturellement de l’eau qu’ils « rendent » lors de leur transformation.

Cette quantité d’eau est évidemment variable selon les variétés des fruits et légumes. Ainsi, les préparations de fruits et légumes présentent des consistances naturellement différentes.

En créant nos recettes de brassés de légumes réalisés à partir d’aubergines, de courgettes et de poivrons réduits en purée, nous nous sommes heurtées à cet excès d’eau qui rendait la préparation plus liquide que l’ensemble des tartinables distribués dans le commerce. Dans l’industrie, de nombreux gélifiants sont utilisés pour épaissir les mélanges végétaux comme l’amidon de maïs, de blé ou de la fécule de pomme de terre dont la qualité et les effets sur notre organisme est fonction du nombre de transformations chimiques dont ils sont issus…

Du côté des Fines Louches où les additifs sont exclus et la nature mise à l’honneur, nous avons choisi de conserver la texture légère, 100% végétale et naturelle de nos purées de légumes d’été qui ne contiennent donc pas d’agent épaississant et par la même occasion, pas de gluten non plus !

Si certains légumes sont très riches en eau comme la courgette, d’autres contiennent naturellement de l’amidon qui au contraire a un rôle épaississant. C’est le cas de la pomme de terre, présente dans nos recettes de soupes riches en légumes et à la texture généreuse.

Malgré cela, on trouve aussi des agents de texture dans les « veloutés » industriels. Grâce à leur rôle de liants, ils garantissent une texture lisse et uniforme ainsi qu’une consistance épaisse malgré la faible quantité de légumes présents dans leur composition… La maltodextrine est un triste exemple de la banalisation de ces pratiques : présente dans la majorité des soupes déshydratées, on la trouve aussi dans des soupes « en brique », parfois même labellisées en agriculture biologique… Mais utilisée en tant qu’épaississant, elle apporte aussi son pouvoir sucrant. En effet, la maltodextrine est réputée pour provoquer des pics de glycémie (d’où son succès dans l’industrie des boissons énergétiques). Si vous aussi êtes surpris par la présence de sucre dans la liste d’ingrédients d’une soupe, ouvrez bien les yeux, vous pourrez même y trouver du sirop de glucose, notamment dans les soupes déshydratées…

À propos de la mode des gelées...

Parmi les agents de texture largement utilisés dans l’industrie (mais aussi en cuisine) se trouve la large gamme des gélifiants, d’origine plus ou moins naturelle. De la pectine à la gomme xanthane en passant par l’agar-agar, tous les moyens sont bons pour donner une consistance épaisse ou gélatineuse à des aliments qui n’en ont pas initialement.

Dans le domaine de la confiture, même artisanale, de la pectine est généralement ajoutée à celle naturellement contenue dans les fruits pour amplifier son aspect de gelée, ou faciliter « sa prise ». C’est aussi un moyen de réduire la quantité de fruits nécessaires à son élaboration… Cela ne devrait plus vous étonner désormais : vous n’en trouverez pas dans les recettes des Fines Louches, pas même dans notre confiture extra de fraises qui de ce fait a une texture plus liquide que la moyenne. Goûtez-la, vous sentirez qu’elle est riche en fruits, pas en pectine ajoutée 😉

Or, au-delà de modifier l’apparence naturelle des préparations de fruits pour des raisons diverses allant de l’exploration culinaire à la stratégie commerciale et financière, l’utilisation de ces texturants de synthèse pose question. Même si certains de ces agents dits « cosmétiques et économiques «  (c’est pour dire) existent à l’état naturel, il faut savoir que de multiples transformations chimiques sont nécessaires à leur fabrication industrielle. Ainsi, leur composition complexe les rend difficiles à assimiler par notre système digestif et chargés de résidus chimiques. De plus, la dose ingérée est donc supérieure à celle naturellement contenue dans les fruits et légumes et peut donc atteindre un seuil qui « dérange » notre organisme. La pectine, par exemple, contient du méthanol : il faut donc veiller à la quantité consommée par les jeunes enfants. L’agar-agar, lui, peut interagir avec certains compléments alimentaires, des médicaments ou des pathologies liées à un excès de cholestérol…

Pour conclure, si nous voyons clair dans les intérêts qui motivent les fabricants industriels de conserves à utiliser un nombre exponentiel d’additifs ou d’agents de synthèse, nous souhaitons nous interroger avec vous sur les raisons qui peuvent nous pousser à les consommer…

Même s’ils sont parfois naturels ou considérés comme non dangereux, ils demeurent des produits chimiques qui n’ont aucun bienfait sur notre organisme et notre santé. Alors pourquoi ajouter des gélifiants ou des colorants à des recettes naturelles de fruits et légumes, à part pour répondre à des canons de beauté et de goût auxquels l’industrie agroalimentaire nous a habitués ?
Pour les Fines Louches, cette diversité naturelle de saveurs, de couleurs mais aussi de textures issues de la Terre est une richesse que nous ne souhaitons en aucun cas formater ni uniformiser, mais au contraire conserver et valoriser.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.