Au sujet de ma livraison

Sur notre boutique en ligne, vous payez uniquement ce que vous achetez ! Plus sérieusement, le montant exact de vos frais de livraison est calculé automatiquement à partir du poids total de votre commande. Pas de forfait, pas de palier, encore moins de marge sur les frais de port, vous réglez simplement le prix que nous coûte l’envoi de votre colis en fonction de son poids (et pour en manipuler des centaines tous les jours, on peut vous dire que les conserves, ça pèse ! 😅). 
En revanche, tout l’emballage nécessaire au bon voyage de votre colis est offert par la maison ! 🎁

Que faire de mes bocaux vides ?

Non car nous ne pouvons pas réintroduire dans notre processus de fabrication un bocal ayant déjà servi, et ce pour plusieurs raisons :

  • La première, décisive, est technique : un bocal ayant reçu quelques chocs (lors de son transport ou de la vaisselle, sans parler d’une chute évidemment) développe une fragilité même si elle n’est pas visible à l’œil nu. Or, un tel bocal que l’on réutiliserait dans notre production pourrait exploser pendant sa stérilisation qui lui impose des contraintes de température et de pression extrêmes ! Et pour tout vous dire, c’est du vécu… 😑
  • Par ailleurs, la quantité d’énergie utilisée pour nettoyer parfaitement le bocal, à savoir l’eau et/ou l’électricité, remet en question la dimension écologique de la démarche… De même pour décoller les étiquettes qui, puisqu’elles doivent pouvoir résister à des mois de stockage, et surtout au froid et à l’humidité du réfrigérateur, sont plutôt coriaces…
  • …Surtout au regard de l’importance de la filière de recyclage du verre ainsi que des pratiques de plus en plus répandues de réutilisation ou d’upcycling des bocaux 👍

Pour les raisons indiquées ci-dessus, vous devez veiller à ce que le bocal n’ait connu aucun choc pouvant le fragiliser avant de le soumettre à nouveau à une température et une pression importantes. Difficile à évaluer si le bocal en question a déjà vécu avant d’atterrir dans votre placard… Quoi qu’il en soit, le couvercle lui, ne peut pas être réutilisé pour réaliser un traitement thermique dans des conditions sanitaires optimales. Effectivement, son joint a déjà été tassé par le premier capsulage et pourrait ne plus assurer l’étanchéité du contenu. De plus, au fur et à mesure des ouvertures et fermetures du bocal, l’usure du joint s’accentue et d’autre part les ergots du couvercle s’abîment… Préférez donc utiliser vos couvercles pour stocker des denrées sèches non périssables à l’air « libre » comme des coquillettes 😉

Vous avez une question ? N’hésitez pas à nous la poser par mail à contact@lesfineslouches.fr ou en remplissant le formulaire disponible sur notre page Contact.